Mammites, cellules : objectif 0 pénalité

Clasel a lancé à l’automne 2016 une nouvelle démarche d’accompagnement de la qualité du lait auprès de ses adhérents de la Mayenne et de la Sarthe. Grâce à une intervention normée et monitorée dans les élevages et un nouvel indicateur Bactériodétect®, Clasel vise un objectif chez les éleveurs : 0 pénalité !

 

Environ un tiers des éleveurs Clasel livre un lait à leur laiterie dont la moyenne mensuelle dépasse les 250 00 cellules/ml. Face à ce constat et ses conséquences financières, Clasel a mis en place une nouvelle démarche d’accompagnement global pour aider les éleveurs à maitriser la qualité de leur lait.

 

Une approche globale de la qualité du lait

 

Depuis Juin, Clasel fournit à ses éleveurs un nouvel indicateur, la note Santé Mamelle disponible avec les résultats du contrôle de performance. Evaluée sur une échelle de 0 à 4, elle monitore la qualité du lait. Cette note et son évolution est à la base de la démarche car elle déclenche une intervention systématique et normalisée du conseiller, ou du vétérinaire lorsque la situation est complexe.

Chaque visite doit aboutir à un plan d’action accepté par l’éleveur qui doit tenir compte de ses objectifs et bien sûr des contraintes spécifiques de l’élevage.
Cette démarche s’intègre dans le programme national « Les Mammites j’anticipe ! », Clasel étant un pilote dans la mise en place de ce programme.

 

 

Identification des bactéries responsables des mammites, cellules

 

Bactériodétect® est un nouvel indicateur permettant d’identifier et de quantifier les bactéries responsables des mammites (cliniques ou subcliniques) chez la vache laitière à partir d’un échantillon de lait. L’identification est réalisée par amplification de l’ADN propre à un agent pathogène donné. La quantité d’ADN amplifié est proportionnelle à la quantité de bactéries dans l’échantillon. Cet indicateur, en identifiant les bactéries responsables de la dégradation de la qualité cellulaire du lait, permet d’améliorer la lutte contre les mammites et cellules. Les actions prioritaires sur la prévention (germes de réservoirs mammaires ou d’environnement) seront ainsi proposées à l’éleveur.